Pendules Atmos

jaeger LeCoultre ATMOS : LES OFFRES DU JOUR

L’histoire du pendule Atmos de Jaeger-LeCoultre

Pendule Jaeger Lecoultre Atmos Marc Newson

Pendule Jaeger Lecoultre Atmos Marc Newson

L’Atmos vit dans l’air du temps depuis 1928. La référence absolue des pendules a été inventé par l’ingénieur Neuchâtelois Jean-Léon Reutter et améliorée dans les ateliers de Fabrication Jaeger LeCoultre.
L’Atmos mesure le temps avec une continuité que les années ne peuvent modifier. Grande création, son principe est de montrer la simplicité suprême.

Une capsule fermée hermétiquement détient un mélange gazeux qui se dilate quand la température augmente et se contracte lorsque la température diminue.

Une variation de la température d’un seul degré suffit pour garantir l’autonomie mécaniques d’environ deux jours. Extraordinairement suit le mouvement sans fin, les pendules Atmos bousculent les règles de la physique et dépasse les limites de la matière. Dans un style traditionnel ou futuriste, elle ouvre les portes de l’éternité.

Notre sélection de Pendules Jaeger-LeCoultre Atmos pour collectionneurs

Voici les pendules Atmos d’occasion actuellement disponibles que nous vous recommandons :

 

La pendule Atmos est intimement liée au temps. Par son mécanisme, qui ne s’alimente que des variations de température. Par son style, qui traverse les âges avec un calme olympien depuis plus de 80 ans. Seules les lentes oscillations de son balancier annulaire et la ronde de ses aiguilles rappellent que l’heure continue indéniablement à tourner…

Neuchatel – Suisse – 1928- Jean Léon Reutter, horloger et artiste visionnaire pense et conçoit une pendule révolutionnaire. Copyrights & Video Jaeger LeCoultre

Deux nouvelles créations subliment l’esprit de la collection dont le mécanisme quasi perpétuel demeure aujourd’hui encore une véritable prouesse. Réédition d’une pendule datant de 1930 pour l’une, pièce contemporaine en cristal de Baccarat signée Marc Newson pour l’autre, toutes deux inscrivent le langage du temps dans un design épuré qui en exalte la complexité.

En 1928, l’ingénieur Jean-Léon Reutter défie les lois de la physique en concevant
un mouvement d’horloge fonctionnant pendant plusieurs siècles sans usure ni intervention
extérieure. Interpellé par cette invention révolutionnaire, Jaeger-LeCoultre
lui fournit le savoir-faire de la Manufacture pour parfaire son mécanisme et en
assurer le développement.

L’horloge Atmos est née.
Aujourd’hui, même s’il bénéficie de constants perfectionnements, le principe reste
identique: ce sont les variations de température qui fournissent l’énergie nécessaire
au fonctionnement de la pendule. Le secret: une capsule hermétique contenant
un mélange de gaz – à l’origine du mercure – qui se dilate lorsque la température
augmente et se contracte lorsqu’elle baisse. Associée au ressort d’entraînement de
la pendule, la capsule fonctionne comme un poumon mécanique dont les respirations
remontent le barillet au rythme des fluctuations atmosphériques.

Le moindre degré Celsius fait la différence, garantissant une réserve de marche de 48 heures.
Son balancier annulaire fait preuve d’une économie exemplaire: n’oscillant que
deux fois par minute, il consomme 250 fois moins d’énergie qu’une montre bracelet
classique qui, pour sa part, nécessite une moyenne de 300 battements par minute.
Un mécanisme écologique avant l’heure, tellement parcimonieux qu’il faudrait
60 millions d’Atmos pour égaler la consommation d’une ampoule électrique de 15
watts…

A cette prouesse technique répond un design inspiré de l’air du temps. Jaeger-
LeCoultre a su faire évoluer la lignée Atmos en lui insufflant une esthétique forte.
Chaque modèle combine savamment fonctionnalité et style, donnant à
l’instrumentation du temps une dimension émotionnelle et culturelle. A leur tour,
les nouveautés 2010 mettent en lumière l’odyssée Atmos dans de spectaculaires
écrins de verre ou de cristal où se mêlent l’art, le design et le savoir-faire manufacturier.